PROLIFÉRATION DES PARTIS POLITIQUES EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO - ENQUETE MENEE AUPRES DES KINOIS DANS LA COMMUNE DE NGALIEMA / PROLIFERATION OF POLITICAL PARTIES IN THE DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO - SURVEY CONDUCTED WITH KINOIS IN THE COMMUNE OF NGALIEMA

Aimé Valant Kinzanza Nakuhoola

Abstract


Résumé :

En République Démocratique du Congo, il a été constaté́ depuis les années 90, la prolifération des partis politiques. Cette multiplication des formations politiques inquiète le peuple qui ne voit pas leur retombée dans l’amélioration de sa vie socio-économique. L’étude a analysé́ les opinions des Kinois de la Commune de Ngaliema sur ce phénomène. Sur ce, une enquête a été menée dans un échantillon occasionnel de 221 habitants de 12 quartiers de la Commune de Ngaliema à Kinshasa[1]. Les données ont été traitées par l’analyse de contenu et statistique. Les résultats montrent l’état d'esprit des Kinois abordés sur la problématique du nombre des partis politiques en RDC. Les Kinois de la Commune de Ngaliema partagent une opinion défavorable, en majorité (58%) à la prolifération continuelle des partis politiques en République Démocratique du Congo. Ils souhaitent la limitation du nombre des partis politiques. Les Kinois, en majorité, proposent la réduction du nombre des partis politiques soit à 10, soit encore de 10 à 100. Les autres proposent des coalitions. Les réactions ne sont pas notablement influencées par le groupe d’appartenance, notamment le genre, l’âge et le niveau d’instruction de nos enquêtés, en dépit de quelques variations non significatives décelées à partir des techniques utilisées. L’étude fournit quelques recommandations au pouvoir organisateur afin d’assainir l’environnement politique national de la RDC.


Ngaliema est l’une des plus grandes communes parmi les 24 que compte la Ville Province de Kinshasa, la Capitale de la RDC dont les habitants sont appelés Kinois.  Créée le 12 octobre 1957 par l’arrêté n. 21 /429 du Gouverneur de Léopoldville, elle a une superficie de 224,30 Km², comprenant 21 quartiers et 198 localités. Située à l’Ouest de la Capitale, la Commune de Ngaliema abrite le Site Mont Ngaliema, siège de la Cité de l’Unité Africaine, du Musée National et de la résidence officielle du Président de la République, depuis Mobutu ainsi que du Département de la Défense Nationale. Elle tient son nom du Chef Ngaliema qui a signé le traité de fraternité avec Henry Morton Stanley en 1881. Cette entité politico-administrative regorge des quartiers les plus chics de la Capitale, à l’instar de Joli Parc, Basoko, Ndjelo Binza…  habités par les hautes personnalités ainsi que d’autres célébrités du pays, elle longe aussi le Fleuve Congo en face de quartiers sud de la Ville voisine de Brazzaville.

In the Democratic Republic of Congo, it has been noted since the 90s, the proliferation of political parties. This multiplication of political formations worries the people who do not see their impact in the improvement of their socio-economic life. The study analysed the opinions of the Kinois of the Commune of Ngaliema on this phenomenon. On this, a survey was conducted in an occasional sample of 221 inhabitants of 12 neighborhoods of the Commune of Ngaliema in Kinshasa. The data were processed by content and statistical analysis. The results show the state of mind of the Kinois addressed on the issue of the number of political parties in the DRC. The Kinois of the Commune of Ngaliema share an unfavorable opinion, in majority (58%) to the continuous proliferation of political parties in the Democratic Republic of Congo. They want the number of political parties to be limited. The majority of Kinois propose reducing the number of political parties either to 10 or from 10 to 100. The others propose coalitions. Reactions are not significantly influenced by the group of belonging, including the gender, age and level of education of our respondents, despite some non-significant variations detected from the techniques used. The study provides some recommendations to the organizing authority in order to clean up the national political environment of the DRC.

 

Article visualizations:

Hit counter


Keywords


prolifération, parti politique, démocratie, systèmes et régimes politiques, Kinois / proliferation, political party, democracy, political systems and regimes, Kinois

Full Text:

PDF

References


Burdeau, G. (1968). Traité de Science Politique. Tome 3, Paris : PUF.

Burgess, F. (1974). Les institutions Américaines. Paris : PUF.

RDC-Présidence de la République (2006). Constitution de la RDC du 18 février 2OO6, Kinshasa : Journal officiel.

Duverger, M. (1964). Introduction à la politique. Paris : Gallimard.

Duverger, M. (1966). Sociologie politique. Paris : PUF.

Kinzanza, N. (1993). Les Kinois face aux partis politiques. Enquête psycho-sociale dans la Commune de Ngaliema. Mémoire, Licence, OSP, IPN.

Larousse (1987). Petit Larousse Illustré. Paris : Librairie Larousse.

Loi No 04/002 du 15 mars 2004 portant organisation et fonctionnement des partis politiques.

Malanda, D (1990). La Psychologie-moteur de développement dans la démocratie", in La Démocratie en Afrique, Colloque de l'A.P.P.M/Zaïre. Académie des Professeurs pour la Paix Mondiale-14-16 décembre 1990, Kinshasa.

Malanda, D. et Azia, D. F. (2014). La réforme, condition de réussite d’une démocratie en RDC. Allemagne : Editions universitaires européennes.

Mandosi, M. (2005). Cours de statistique inductive. OSP, UPN.

Mfuamba, I. et Kalala, M (2020). Le multipartisme démocratique au Congo est une valeur démocratique ou un désordre politique?. KAS African Law Study Library, Librairie africaine d’études juridiques 7.

Mulumbati, N. (1988). Sociologie Politique. Lubumbashi : Ed. Africa.

Muntu, J. (2014). Le pluralisme politique, une menace pour la démocratie en RDC. TFC, Kinshasa : UCC-Droit public.

Riziki, M. (2016). La prolifération des partis politiques et la stabilité en RDC. Mémoire, Kinshasa : SPA, UNILU.

United States Information Agency (1991). Qu’est-ce que la Démocratie ?

Wikipédia https://fr.wikipedia.org › wiki › Système_politique

Yawidi, J. P. (2008). Procès de la Société congolaise. Bruxelles : Mabiki.




DOI: http://dx.doi.org/10.46827/ejpss.v5i2.1297

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2022 Aimé Valant Kinzanza Nakuhoola

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

The research works published in this journal are free to be accessed. They can be shared (copied and redistributed in any medium or format) and\or adapted (remixed, transformed, and built upon the material for any purpose, commercially and\or not commercially) under the following terms: attribution (appropriate credit must be given indicating original authors, research work name and publication name mentioning if changes were made) and without adding additional restrictions (without restricting others from doing anything the actual license permits). Authors retain the full copyright of their published research works and cannot revoke these freedoms as long as the license terms are followed.

Copyright © 2016 - 2018. European Journal Of Political Science Studies (ISSN 2601-2766) is a registered trademark. All rights reserved.

This journal is a serial publication uniquely identified by an International Standard Serial Number (ISSN) serial number certificate issued by Romanian National Library. All the research works are uniquely identified by a CrossRef DOI digital object identifier supplied by indexing and repository platforms. All the research works published on this journal are meeting the Open Access Publishing requirements and standards formulated by Budapest Open Access Initiative (2002), the Bethesda Statement on Open Access Publishing (2003) and  Berlin Declaration on Open Access to Knowledge in the Sciences and Humanities (2003) and can be freely accessed, shared, modified, distributed and used in educational, commercial and non-commercial purposes under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. Copyrights of the published research works are retained by authors.


 

Hit counter