STRATEGIES DES ACTEURS FACE A L’ENREGISTREMENT DES CONVENTIONS DE VENTE DES TERRES A L’AGENCE NATIONALE DU DOMAINE ET DU FONCIER AU BENIN / STAKEHOLDERS’ STRATEGIES WITH REGARD TO THE REGISTRATION OF LAND SALE AGREEMENTS AT THE “AGENCE NATIONALE DU DOMAINE ET DU FONCIER”, BÉNIN

Codjo Timothée Togbé

Abstract


Dans une logique de sécurisation foncière en République du Bénin, l’Etat a créé, conformément au code foncier et domanial, une agence d’enregistrement des conventions de vente des terres et de délivrance du certificat foncier. En raison de l’application de la loi des finances à partir de janvier 2020, les propriétaires terriens ont été contraints d’enregistrer leurs actes fonciers jusqu’au 31 décembre 2019, période de grâce après laquelle les enregistrements devront être payants. Cette réforme foncière, au lieu d’être favorablement accueillie par toutes les catégories sociales, se voit opposer des stratégies de contournement de la part des propriétaires terriens. En postulant que les stratégies mises en avant pour contourner le dispositif légal d’enregistrement des conventions de vente des terres sont co-construites avec les acteurs institutionnels habilités à appliquer les textes, ce papier tente d’analyser cette situation paradoxale. Pour y parvenir, l’observation participante et l’entretien individuel semi-structuré réalisé avec 10 acteurs sélectionnés de façon raisonnée ont été utilisés. Les données empiriques collectées ont été traitées à l’aide de l’analyse de contenu et de la triangulation. Les résultats, analysés avec la théorie du contournement et du jeux des acteurs, révèlent que les acquéreurs de parcelles et les propriétaires de terres développement des stratégies de contournement du dispositif légal d’enregistrement des conventions de vente pour minimiser les coûts qu’implique l’application de la loi des finances 2020. Ce contournement est facilité par les acteurs institutionnels à charge de l’opérationnalisation de la réforme foncière ; ce qui conduit à l’inachèvement juridique en matière d’application du code foncier et domanial.

With a view to securing land tenure in the Republic of Benin, the State has created, in accordance with the land and state code, an agency for the registration of agreements for the sale of land and for the issuance of the land certificate. Due to the application of the finance law from January 2020, landowners were forced to register their land deeds until December 31, 2019, a grace period after which registrations must be paid. This land reform, instead of being favorably received by all social categories, is opposed by circumvention strategies on the part of the landowners. By postulating that the strategies put forward to bypass the legal system for registering land sale agreements are co-constructed with the institutional actors empowered to apply the texts, this paper attempts to analyze this paradoxical situation. To achieve this, participant observation and semi-structured individual interview carried out with 10 actors selected in a reasoned manner were used. The empirical data collected was processed using content analysis and triangulation. The results, analyzed with the theory of circumvention and the game of actors, reveal that the purchasers of plots and the owners of land develop strategies of circumvention of the legal device of recording of the agreements of sale to minimize the costs involved application of the 2020 finance law. This circumvention is facilitated by the institutional actors responsible for the operationalization of the land reform; which leads to legal incompleteness in the application of the land and state code.

Article visualizations:

Hit counter


Keywords


stratégies des acteurs, enregistrements des conventions de vente, terres, Agence Nationale du Domaine et du Foncier, Bénin / strategies of actors, recordings of sales agreements, land, National Estate and Land Agency, Benin

Full Text:

PDF

References


Baguiri Seidou Bio, 2015, « Le Code Foncier et Domanial en République du Bénin : Les décrets d’application », Communication dans le cadre de la sécurité alimentaire en lien avec la gouvernance foncière, Parakou, Bénin.

Bédard Emmanuel, 2012, Les techniques de collecte de données : l’entretien qualitatif, les notes de terrain et les normes de transcriptions, Campus de Lévis, Québec.

Centre pour l’Environnement et le Développement en Afrique, 2008, Habilitation Juridique des pauvres par rapport à la propriété au Bénin, Cotonou, Bénin.

Crozier Michel et Friedberg Erhard, 1977, L’acteur et le système, Paris, Seuil.

Flick Uwe, Kardoff Ernest von & Steinke Ines, 2009, Qualitative Forschung Ein Handbuch, 7ème Edition, Reinbek bei Hamburg, Rowohlt Taschenbuch Verlag.

Jacob Jean-Pierre, 2009, « Une brousse connue ne peut pas bouffer un fils de la terre. Droits sur la terre et sociologie du développement dans le cadre d’une opération de sécurisation foncière (Ganzourgou, Burkina Faso) », in Colin J-P. Le Meur P.-Y. et Léonard E., Les politiques d’enregistrement des droits fonciers : du cadre légal aux pratiques locales, Paris, Karthala, pp.167-194.

Lavigne Delville Philippe, 2010, « La réforme foncière rurale au Bénin : Emergence et mise en question d’une politique instituante dans un pays sous régime d’aide », Revue Française de Science politique, vol. 60 n°3/2010/ p.478.

Le Roy Etienne, Karsenty Alain et Bertrand Alain, 1996, La sécurisation foncière en Afrique pour une gestion viable des ressources renouvelables, Paris, Karthala.

Ouattara Bruno Fako, 2010, « L’inachèvement juridique et institutionnel et ses conséquences sur le développement », Etude Récit n°33, Ouagadougou, Laboratoire Citoyennetés : 2-28.

Ouédraogo M. G. Hubert, Edja Honorat, Koné Mariatou et Thiéba Daniel, 2005, Etude comparative de la mise en œuvre des plans fonciers ruraux en Afrique de l’Ouest: Bénin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Italie, Rome, FAO.

République du Bénin, Loi n° 2013-01, portant code foncier et domanial.

République du Bénin, Loi N°2019-46 du 27 décembre 2019, portant loi des finances, pour la gestion 2020.

Togbe Codjo Timothée et Azalou Tingbe Emilia, 2018, « La construction sociale du pouvoir des " zoxinɔ̀ " au regard du genre et ses implications en milieu de pêche au sud-ouest du Bénin», Les Cahiers du CBRST, n°14, pp. 436-455.

Yvon Pesqueux, 2017, « Robert E. Freeman et la théorie des parties prenantes en question », Master, France, cel-01432945, HAL, pp.1-22.




DOI: http://dx.doi.org/10.46827/ejsss.v7i1.1159

Copyright (c) 2021 Codjo Timothée Togbé

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

The research works published in this journal are free to be accessed. They can be shared (copied and redistributed in any medium or format) and\or adapted (remixed, transformed, and built upon the material for any purpose, commercially and\or not commercially) under the following terms: attribution (appropriate credit must be given indicating original authors, research work name and publication name mentioning if changes were made) and without adding additional restrictions (without restricting others from doing anything the actual license permits). Authors retain the full copyright of their published research works and cannot revoke these freedoms as long as the license terms are followed.

Copyright © 2015 - 2018. European Journal Of Social Sciences Studies (ISSN 2501-8590) is a registered trademark of Open Access Publishing Group. All rights reserved.

This journal is a serial publication uniquely identified by an International Standard Serial Number (ISSN) serial number certificate issued by Romanian National Library. All the research works are uniquely identified by a CrossRef DOI digital object identifier supplied by indexing and repository platforms. All the research works published on this journal are meeting the Open Access Publishing requirements and standards formulated by Budapest Open Access Initiative (2002), the Bethesda Statement on Open Access Publishing (2003) and  Berlin Declaration on Open Access to Knowledge in the Sciences and Humanities (2003) and can be freely accessed, shared, modified, distributed and used in educational, commercial and non-commercial purposes under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. Copyrights of the published research works are retained by authors.


 

Hit counter